Bandeau navigation

Hommage à Ofra Haza

De Hatikva à Hollywood...

24 février 2000 - Ofra Haza était une artiste dont les racines étaient le coeur de sa musique et de son succès mondial

Dernière née de neuf enfants d'une famille traditionnelle Yemenite dans le quartier Hatikva de Tel-Aviv, l'ascension de conte de fées d'Ofra Haza vers la gloire et la fortune est devenue la base d'une légende locale.

À l'âge de 12 ans, elle a rejoint le groupe de Théâtre Hatikva. Avec l'encouragement du fondateur du groupe Bezalel Aloni, qui plus tard est devenu son manager, Ofra Haza a pris plus d'exigence des rôles principaux dans le groupe Hatikva et à l'âge de 19 ans, sa carrière solo a été lancée.

Après ses deux années sous les drapeaux dans Tsahal elle a enregistré son premier album solo et s'est rapidement élevée jusqu'à devenir un des meilleurs chanteurs du pays. Elle a été élue seconde dans le Concours d'Eurovision de la Chanson 1983 avec "Haï" et couronnée de 16 albums d'or et de platine.

Alors, l'idée peu probable d'associer aux chansons traditionnelles Yemenite une rythmique de danse moderne a lancé une carrière internationale. En 1985, Haza, a sorti son premier album international, Yemenite Songs, une collection des interprétations de poésie liturgique écrite au 17e siècle par le rabbin, Shalom Shabazi. Alors en 1988, Ofra est apparue dans le remix de "Paid in full" dans la bande sonore du film Colors.Peu après, la chanson d'Ofra "Im Nin Alu" atteignait directement la première place des hit-parades allemands pendant neuf semaines et était No 1 en Europe pendant deux semaines, lui offrant une renommée internationale.

Ofra Haza s'est concentrée sur l'arène internationale, déménageant à Los Angeles, mais elle en retournant à la maison plusieurs fois chaque année. Le 3 février 1987, O. Haza a réchappé d'un accident d'avion dans un Cessna à la frontière Israélo-jordanienne.

Son album suivant, Shaday, a poursuivi son succès international, se vendant à un million d'exemplaires dans le monde entier et recevant le New Music Award pour l'Album International de l'Année à New York en 1989. Le succès de Shaday a fait irruption aux Etats-Unis, au Canada et dans le marché japonais où son single, "Im Nin Alu", a gagné d'emblée la première place au festival de musique de Tokyo.

Son look, avec sa robe colorée nationale et le mélange exotique de ballades du Moyen-Orient et des rythmes mélés avec des styles occidentaux, ont contribué à en faire la chanteuse la plus connue d'Israël aux Etats-Unis et en Europe.

En 1992, l'album d'Ofra "Kirya" a été nommé aux Grammy Awards pour le meilleur album dans la catégorie World Music.

À la demande du Premier ministre isrélien Yitzhak Rabin, Ofra Haza avait chanté lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la Paix à Oslo en décembre 1994.

"Je suis heureuse avec ce que j'ai. Je remercie Dieu. Je suis la première Israélienne à avoir cette sorte de succès... pourquoi devrais-je me plaindre de quelque chose ?" disait-elle en 1994.

Ofra Haza a continué à apparaître dans beaucoup de projets ces dernières années, incluant le dessin animé "le Prince d'Egypte" réalisé par les studios DreamWorks et la bande sonore de "Maid", tous les deux en 1998. On l'avait aussi remarquée dans la musique générique du film "la Reine Margot" avec I. Adjani.

Ofra Haza a épousé l'homme d'affaires Doron Ashkenazi en 1997. Le couple n'avait aucun enfant.

La chanteuse est décédée à l'hopital Sheba de Tel Ashomer le 24 février 2000, après 13 jours d'hospitalisation, des complications d'une forte grippe, dans le contexte du SIDA. Elle avait 41 ans. Sa séropositivité n'avait jamais été révélée de son vivant.

Autres liens :
Site officiel du fan-club israelien
Galerie de photos du Jerusalem Post

Retour accueil RKH

© Février 2000 : RKH - The Jerusalem Post