Bandeau navigation

Les enchères intolérables de Yahoo sur internet
2 janvier 2001

Le succès croissant des "enchères" sur internet incite aussi les nostalgiques du 3e Reich à en profiter : acheter le pamplet fondateur du nazisme signé par Hitler, "Mein Kampf", était ainsi possible le 4 octobre 1999 sur le site français du premier moteur de recherche : Yahoo !

La sonnette d'alarme a été tirée à l'initiative de notre ami Denis Kassel , responsable du site des Internautes Francophones d'Israël depuis Jérusalem.

La toile informatique mondiale toute entière est gangrenée par ce virus : ainsi Yahoo.com (version américaine) recense des milliers d'objets référents à Hitler et c'est pour cela qu'en réponse à une plainte de l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) et de la Ligue contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA), un Tribunal français a condamné ce géant américain à deux reprises en 2000 à trouver un moyen d'empêcher la connexion des internautes français... C'est une première dans le monde ! Un boycott de yahoo est lancé jusqu'à l'application de ce jugement.

Après des mois de procédure, une condamnation par la justice française initialement méprisée, Yahoo! US vient ENFIN d'annoncer ce 2 janvier 2001 qu'il retirerait tous les objets nazis de ses enchères :

Yahoo limite la vente d'objets nazis sur ses sites d'enchères

Mardi 2 janvier 2001 - PALO ALTO, Californie (Selon Reuters) - Yahoo! Inc. annonce deux changements majeurs dans l'organisation de son service d'enchères en ligne: l'application d'une politique beaucoup plus stricte en ce qui concerne la vente d'objets discriminatoires et l'instauration d'une commission pour chaque objet mis aux enchères sur le site.

Après avoir défendu bec et ongles la possibilité d'acheter en ligne des "reliques" nazies, au nom de la liberté d'expression et tant que ces transactions étaient légales, le site s'apprête à interdire la vente d'une partie de ces objets et mettra en place un programme de surveillance, a déclaré Brian Fitzgerald, responsable de Yahoo Enchères.

En novembre dernier, la justice française avait donné à Yahoo trois mois pour interdire aux internautes français l'accès aux pages de son site américain sur lesquelles se trouvaient les objets nazis. Cette nouvelle réglementation concerne un vaste ensemble d'objets, mais Yahoo donne une liste précise des articles liés au Troisième Reich et au Ku Klux Klan qui seront désormais interdits.

Le site autorisait notamment jusqu'alors la vente de T-shirts portant une croix gammée, de répliques de bonbonnes de gaz Zyklon B ou d'affiches de recrutement dans les SS.

Par ailleurs, les personnes souhaitant mettre un article aux enchères devront désormais s'acquitter d'un "droit d'entrée", variant entre 20 cents et 2,254 dollars en fonction de la valeur de l'objet qu'ils souhaitent vendre.

Selon Fitzgerald, cette décision participe d'une réflexion plus large sur l'instauration de services payants visant à réduire la dépendance publicitaire du site. Chaque jour, environ 150.000 nouveaux objets sont mis aux enchères sur Yahoo!.


RESTONS VIGILANTS !